• Le GEMM au quotidien sur FaceBook

Rangiroa 2018 : premier état des lieux

Mis à jour : 25 mars 2019



Quatre sessions d'initiation à la plongée éthique et participative sont prévues cette saison à Rangiroa, dans le cadre du programme Céta'Biosphère mené en partenariat avec l'ONG Objectif Sciences International. Un premier stage a démarré le 25 juin avec Béatrice, Claire et Dominique. Les plongées, effectuées en collaboration avec le Raie Manta Club, ont permis de collecter de premières données sur le comportement des grands dauphins de la zone de Tiputa. Le groupe des résidents a connu quelques remaniements depuis l'année dernière. Aucun nouveau petit n'a été recensé chez ces animaux tandis qu'un jeune de l'année au moins a été observé parmi les semi-résidents. Nous constatons également la disparition de Muffin, le jeune péponocéphale adopté, depuis son échouage et sa remise à l'eau en avril par des habitants de l'île.

À noter également la généralisation du « touching », puisque tous les centres de plongée de Rangiroa s'adonnent aujourd'hui à ces pratiques. Trois dauphins sont actuellement concernés par divers types de manipulations, y compris de jeunes individus. Le durcissement récent de la réglementation concernant l'approche des mammifères marins en Polynésie ne devrait malheureusement rien changer à l'affaire. Les conséquences de tels débordements ont pourtant été documentées à maintes reprises et depuis plusieurs dizaines d'années, notamment en Australie et aux États-Unis. Espérons qu'un écotourisme réel et de qualité puisse voir le jour à Rangiroa, zone pourtant propice à une observation respectueuse et éducative des mammifères marins.