Recommander le site du G.E.M.M. Groupe FaceBook 'Dauphins de Rangiroa' Faire un don au Groupe d'Étude des Mammifères Marins de Polynésie Écovolontariat

G.E.M.M. - Groupe d'Étude des Mammifères Marins de Polynésie

Photo Franck Dupraz

 

 

POURQUOI PARTAGER SES OBSERVATIONS ?

Officiellement initié fin 2009, le Rés'Océan du Groupe d'Étude des Mammifères Marins bénéficie d'observations opportunistes réalisées dès 2006 au sein du Sanctuaire polynésien. Plus de 300 observateurs riverains, plaisanciers et professionnels de la mer ont jusqu'à ce jour partagé leurs informations en provenance des archipels de la Société, des Tuamotu, des Gambier, des Australes et des Marquises. Entre février 2006 et novembre 2013, 506 observations de 19 espèces de cétacés sont par exemple venues grossir le réseau (voir carte interactive). Nous remercions chaleureusement toutes les personnes qui ont pris le temps de noter et de nous envoyer leurs observations. Ce partage nous a notamment permis de réaliser que les problèmes touchant les mammifères marins polynésiens étaient plus nombreux que nous l'imaginions :

Conflits entre dauphins et pêcheurs sur les dispositifs fixes (DCPs) et mobiles (palangres) de pêche professionnelle.

Collisions régulières entre ferries et baleines à bosse.

• Vulnérabilité des cétacés face au développement d'activités touristiques ciblées (whale-watching, dolphin-touching).

• Absence d'un réseau-échouage coordonné et efficace.

Dispersion des initiatives d'observation et de conservation des mammifères marins en Polynésie.

Alors, naturalistes confirmés ou en herbe, de Polynésie ou d'ailleurs, nous avons besoin de toutes les bonnes volontés pour continuer à veiller sur les mammifères marins du Sanctuaire !

Pour plus d'informations sur les retours du Rés'Océan, consultez notre
Carte interactive

Télécharger le résumé 2013

 

FICHE D'OBSERVATION

Nom et prénom de l'observateur
Téléphone
Email
Date de l'observation
Heure
Lieu
 
Photo / Vidéo
Oui
  Non      
Espèce
Détermination
Sûre
  Probable
 
Description
 
 
Nombre approximatif
Présence de jeunes
Oui
  Non
   
Durée de l'observation
Divers
 
 
  Recopier ce texte ici »  

 

ALLER PLUS LOIN AVEC LA PHOTO-IDENTIFICATION

Vous désirez en savoir plus sur la baleine que vous avez croisé au large ou qui est venue vous frôler de ses nageoires ? Voilà une occasion d'en apprendre davantage, de donner un nom à votre rencontre, d'avoir régulièrement de ses nouvelles... En participant aux travaux de « photo-identification » (photo-ID) du G.E.M.M., vous nous aiderez à mieux connaître les cétacés de Polynésie tout en restant en contact avec eux. La technique de photo-ID accompagne les fiches en ligne du G.E.M.M. Elle consiste à photographier un animal puis à comparer les clichés pris à des moments ou des endroits différents afin de reconstruire, comme un puzzle, le parcours et l'histoire de chaque individu.

Caudale Aileron Aileron Aileron

Les parties à photographier varient selon l'espèce étudiée : chez la baleine à bosse, c'est la face ventrale de la nageoire caudale qui est à privilégier. Elle présente une pigmentation particulière, composée de taches noires ou blanches, de découpes ou de cicatrices différentes chez chaque baleine. Cette « signature » caudale est la véritable carte d'identité d'une baleine à bosse. Elle nous la présente lorsqu'elle sonde (immersion longue). Chez les autres cétacés, notamment les dauphins, l'aileron dorsal pris de profil peut nous aider à identifier un individu. Les cicatrices superficielles disparaissent au bout de quelques mois mais les marques profondes et dentelures, surtout présentes chez les adultes, ont tendance à persister.

Naviguez utile, remplissez nos fiches en ligne et envoyez-nous vos photos à contact@gemmpacific.org, elles nous permettront de mieux suivre, connaître et protéger les baleines et dauphins de Polynésie.

 

Tursiops truncatus

 

 

G.E.M.M.