Recommander le site du G.E.M.M. Groupe FaceBook 'Dauphins de Rangiroa' Faire un don au Groupe d'Étude des Mammifères Marins de Polynésie Écovolontariat

G.E.M.M. - Groupe d'Étude des Mammifères Marins de Polynésie

Photo Pamela Carzon

 

 

 

 

« TOUCHE PAS À TON POTE »

Situé dans l'archipel des Tuamotu, à environ 350 kilomètres au nord-est de Tahiti, Rangiroa est le plus grand atoll de Polynésie. Ses 80 kilomètres de long sur 20 kilomètres de large en moyenne en font le second plus grand atoll au monde. Les deux grandes passes d'Avatoru et de Tiputa, situées au nord de l'atoll, abritent une faune sous-marine exceptionnelle, qui en font l'une des destinations plongées les plus prisées au monde.

La présence de grands dauphins communs, Tursiops truncatus, a été constatée dans les cinq archipels polynésiens. C'est cependant dans la partie nord-ouest des Tuamotu, et principalement à Rangiroa, que l'espèce est la plus fréquemment observée. Depuis 2009, le Groupe d'Étude des Mammifères Marins de Polynésie mène un suivi bénévole des grands dauphins communs de la zone de Tiputa, où l'on constate un développement marqué des activités touristiques liées à la mer. La superposition des activités touristiques sur un habitat critique pour la survie des cétacés peut en effet avoir un impact négatif sur les individus et la population à long-terme. Il est donc important de connaître la distribution, les habitats préférentiels, la taille de la population et l'évolution des interactions entre dauphins et plongeurs afin de comprendre l'étendue des menaces potentielles représentées par un tourisme plongée axé sur la rencontre avec les grands dauphins. Le statut de cette population de grands dauphins reflète l'impact du développement des activités humaines sur leur écosystème. Mieux connaître l'évolution de cette situation permettra de mieux gérer le site exceptionnel de Tiputa, dans l'intérêt de tous. Nous rejoindre sur cette campagne

 

NAGER AVEC DES DAUPHINS SAUVAGES : TRÊVE ÉCOLOGIQUE OU POLLUTION COMPORTEMENTALE ?

Nikki est une femelle grand dauphin (Tursiops truncatus) qui vit avec sa tribu entre le bleu infini de l’océan tropical et la grande respiration marine de la passe de Tiputa, à Rangiroa. Son monde est un monde aquatique, une planète avec ses règles, ses joies et ses dangers, que sa communauté habite depuis toujours.

Mais depuis une trentaine d’années, de drôles de créatures à bulles se sont mises à peupler son univers et, aujourd’hui, ce sont parfois près de 200 plongeurs qui prétendent quotidiennement avoir un rapport unique et exceptionnel avec ce dauphin au nom changeant : « Nikki », « Touch Me », « Lola », « Gratouille » ou « Trésor », selon la culture personnelle du candidat. Il n’est guère surprenant que toute cette agitation finisse par générer des comportements qui, pour certains, n’ont jamais été observés chez des dauphins en milieu naturel… Lire la suite de cet article publié par le Groupe d'Étude des Mammifères Marins sur le site Défi Écologique.

Lire l'article « Lettre ouverte aux amoureux des dauphins » de Serge Viallelle publié sur le site Espaço Talassa.

Nager avec des dauphins sauvages

 

CRY FOR LOVE

Court-métrage du plongeur et cinéaste Peter Schneider illustrant la problématique liée au tourisme-dauphins à Rangiroa. UNDERWATERCAM

 

QUELQUES PORTRAITS DE LA COMMUNAUTÉ DE GRANDS DAUPHINS DE RANGIROA

TouchMe
Joy
Thaïs
Miri
NIKKI
JOY
THAÏS
ROSE
Femelle

Femelle

Femelle

Femelle

Adulte
Adulte
Adulte
Adolescente
Résidente
Résidente
Semi-résidente
Résidente

 

Tursiops truncatus

 

 

G.E.M.M.